Atlantis-SG1=débats

Défendez votre points de vue sur les différents couples possibles dans les deux meilleures séries au monde...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rodney ou comment s'en débarrasser

Aller en bas 
AuteurMessage
Vive les Unas
Admin (big bosse qu'il ni en a qu'un, une unas comme par hazard...)
avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : 62
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Rodney ou comment s'en débarrasser   Jeu 17 Nov - 12:40

Auteur : Vive les Unas
Email : archeostargate@hotmail.fr
Blogs : http://stargatehyperfan.skyblog.com
http://vivelesunas.skyblog.com
http://michaelshanks.skyblog.com
http://danieljacksonsdiary.blog.ca
Sites : http://sitealpha.forumactif.fr
http://sgdelires.superforum.fr
Genre : Délire, vengeance en la personne de Barbie psychologue d’atlantis qui se tape allégrement un astrophysicien qui logiquement appartient au choix à Carter, Beckett ou Sheppard…
Saison : Pour pouvoir rentrer dans les normes du concourt de fics http://monde2stargate.free.fr , quand Rodney se tape encore Barbie mais avant la saison 2.
Résumé : Comment énerver Rodney, comment tuer Barbie, comment emmerder Carson aussi.
Disclaimer : Les personnages ne m’appartiennent pas, je fais ça gratos, ne pas publier sans mon autorisation merci !
Notes de l’auteur : Non ! Je ne suis pas sadique ! J’aime pas Barbie, c’est tout !
Petite précision : je ne la nommerais pas autrement que Barbie psy ! Na !




















Barbie : Oh, non, Rodney, pas ce soir !

Elle repoussa de sa blanche main le scientifique. Il s’appuya sur un des murs de la chambre, re-décorée rose bonbon par Mademoiselle 2 de QI.

Rodney : Mais alors pourquoi tu m’a fais venir ?

Barbie s’installa au fond de son lit et s’empara d’un bouquin (l’autobiographie de Paris Hilton, a pas de magazines people ni de kiosque sur atlantis…) et invita Rodney à venir s’allonger à coté d’elle.

Barbie : Je déteste dormir seule.
Rodney : Donc je suis venir pour dormir et…c’est tout ?
Barbie : Non ! Tu peux lire aussi …

Elle lui sourit des toutes ses dents blanches (attention, ça fait mal aux yeux). Rodney soupira avant de hausser les épaules et enleva ses chaussures. Puis il s’installa prés de sa blonde, les bras croisés, allongé sur le couvre lit.

Rodney : Tu lis quoi ?

Elle lui montra la couverture du livre.

Barbie : Je te le prêterais quand je l’aurais fini si tu veux !
Rodney : Non, non je pense que ça ira.
Barbie : Ok !

Elle replongea dans sa lecture.

Rodney : Et tu es sure de pas vouloir qu’on…
Barbie : Non.
Rodney : Allez, juste un petit coup, ça fera l’affaire de cinq minutes !
Barbie : Hors de question.
Rodney : Mais pourquoi ?
Barbie : Une relation stable et seine entre deux individus ne peut pas s’établir si le sexe est la principale activité pratiquée en commun !
Rodney : C’est vrai que dit comme ça…

« …ça change rien au problème, je m’ennuie ferme moi ! ».
Il soupira bruyamment.

Rodney : Je n’ai pas pris de bouquin…
Barbie : Et bien dors alors !
Rodney : Je ne peux pas dormir si la lumière est allumée.

Barbie posa son livre d’intellectuelle et s’allongea avant de fermer la lumière.

Barbie : Bonne nuit doudou !

« Mais ça vas pas la tête ! Doudou ?!? »

Rodney : ‘nuit.

Il tenta une dernière manœuvre.

Barbie : Rodney ! Bas les pattes !
Rodney : Navré.

Elle ralluma la lampe.

Barbie : Tu sais que tu devrais suivre une thérapie ?
Rodney : Moi ?!?
Barbie : Cynique avec les autres, obsédé sexuel avec moi, ça suffit largement pour suivre une thérapie…
Rodney : Mais…mais j’en ai pas besoin !
Barbie : Bien sur que si.
Rodney : Mais je ne suis pas un obsédé sexuel comme tu dis !
Barbie : Tu te moques de moi ? Tu ne penses qu’a ça !

« Mais c’est parce qu’il ni à rien d’autre d’intéressant à faire avec toi ma chérie ! »

Barbie : Je sais que tu m’aimes très fort et que tu veux me le prouver, mais j’aimerais vraiment que tu te fasses soigner…

« Que je t’aime très fort ! Et ça se dit psy… Non mais ! Et puis quoi encore ! »

Rodney : Hors de question !

Barbie approcha sa bouche de l’oreille du scientifique.

Barbie : Si tu acceptes de suivre une thérapie avec moi, il se peut que tu ne sois pas venu ici juste pour dormir…

Rodney s’écarta, regarda sa blonde et haussa un sourcil (l’influence de Teal’c probablement…je sors).

Barbie : Demain, 15h30.
Rodney : Entendu.
Barbie : Ok.

Elle se leva. « Là voilà partie pour me faire un strip-tease, je n’en demandait pas tant… »
Elle prit quelque chose sur l’étagère et revint sur le lit.

Rodney : Un Monopoly ?!?
Barbie : Ouais ! J’adore ce jeu !

Rodney soupira. Il n’était pas sortit de l’auberge…

***

Le lendemain, Rodney partit rendre une petite visite à Carson Beckett, son ami (Seulement ami ? Roo, tais toi cerveau !) médecin.

Rodney : Salut Carson !
Carson : Rodney ! Que me vaut le plaisir ?
Rodney : C’est à propos de…
Carson : Ta psy ?
Rodney : Mouais.
Carson : Alors quoi ?
Rodney : Elle veut me faire suivre une thérapie.
Carson : Mais t’en a pas besoin !
Rodney : C’est ce que je lui ai dit.
Carson : Et tu as accepté je parie…
Rodney : Euh, oui.
Carson : Pourquoi ?
Rodney : Aucune importance.
Carson : Pourquoi tu es venu me voir ?
Rodney : T’es médecin, tu dois bien avoir une idée… Cette thérapie, j’en ai besoin tu penses ?
Carson : Je te l’ai déjà dit. Non.
Rodney : Elle dit que je suis anormalement cynique et obsédé sexuel.
Carson : Obsédé sexuel, j’en sais rien (malheureusement…je sors !) mais cynique…tu es toujours comme ça, je vois pas ce qui cloche.
Rodney : Moi non plus, c’est ça le problème.
Carson : Méfies toi ! Elle aura vite fait de te trouver un profil de maniaco-dépressif avec un complexe d’Oedipe conjugué d’une fascination morbide nécrophage à tendance sodomique !
Rodney : J’en suis conscient. Ca n’arrivera pas.
Carson : Courage Rodney !
Rodney : Merci.

Il se rendit à son rendez-vous de mauvais gré. Il frappa à la porte et ouvrit. Barbie était assise à son bureau.

Barbie : Rodney !

Il se pencha sur elle et l’embrassa. Elle fronça les sourcils.

Rodney : Quoi ?
Barbie : Ici, je suis ton psy, pas ta copine. Tu ne dois pas me traiter en tant que telle.

Il haussa les épaules. Après tout, si ça l’amusait…

Barbie : Donc, qu’est ce qui ne vas pas ?
Rodney : Tout vas très bien, c’est parce que tu me l’a demandé que je suis venu je te signale.
Barbie : Très juste. Donc tu es cynique et en manque d’affection.
Rodney : C’est toi qui le dis. Carson pense que non.
Barbie : Carson !

Elle soupira.

Barbie : Carson est médecin généraliste, pas psy à ce que je sache.
Rodney : Et en tant que médecin généraliste, il a quand même quelques notions ! En plus il me semble qu’il me connaît assez pour décider si oui ou non j’ai besoin d’une thérapie !
Barbie : Dit moi une chose Rodney, est ce que tu couches avec Carson ?
Rodney : (dit oui ! S’il te plait ! OUI !!) Euh, non. (Son of a bitch, soleil de la plage comme dirait Franck Dubosc ! mdr).
Barbie : Alors il n’a donc aucun moyen comme moi de savoir si tu es un obsédé sexuel ?
Rodney : Effectivement. Mais pour le coté cynique…
Barbie : Il est trop important chez toi. (Eh ! La ferme blondasse !)
Rodney : Mais…c’est mon sens de l’humour !
Barbie : Rodney, ne discute pas !
Rodney : Ok. (Bon chienchien ! assis ! couché ! sage ! susucre ?)
Barbie : Bon. Parle moi de ton enfance…
Rodney : Et ben quand j’étais petit, je voulais faire pianiste. Mais j’étais une catastrophe et mon prof de piano m’a supplié d’arrêter. Alors j’ai décidé de devenir scientifique pour m’éloigner le plus possible de toute forme d’art. Mais j’ai découvert que la science était une forme d’art alors…
Barbie : Rodney, je t’en prie ! Tu m’a ressortit ce speech mot pour mot la première fois qu’on s’est parlés ! (Oui, pareil avec Sam si vous vous souvenez : c’est la technique de drague de Rodney qui veut ça…)
Rodney : Mais c’est la vérité !
Barbie : Etait tu en manques d’affection étant jeune ?
Rodney : Mais non, pas du tout !
Barbie : Qui s’occupait le plus de toi ?
Rodney : Un peu mes parents…
Barbie : Et toi, tu t’occuper de quelqu’un ?
Rodney : J’avais déjà un chat. Et je m’amusais avec a sœur, qui a deux ans de moins que moi.
Barbie : Jenifer, c’est ça ?
Rodney : Oui, enfin, Jenny quoi !
Barbie : Et tu t’amusais avec elle comment ?
Rodney : Je l’enfermait dans des placards, ou dans la cave, je lui faisait avaler les croquettes du chat quand mes parents avaient le dos tourné, ce genre de choses…Mais un jour, j’avais 8ans et elle 6, je lui ai versé un produit corrosif sur la main parce que je faisait déjà de petites expériences…elle a du aller à l’hôpital, je me suis fait engueulé par mes parents et depuis je n’essaye plus de la tuer. Enfin j’essaye quoi… (C’est dur, des fois il sonne chez elle un couteau à la main, et quand elle vient ouvrir toutes ses attentions meurtrières disparaissent. Dans ses moments là, il a vraiment l’air con notre astrophysicien)
Barbie : Te rendait tu compte que tes jeux étaient cruels ?
Rodney : Bah oui, c’était le but ! J’ai détesté ma sœur, au moins jusque 12 ans !

La psychologue soupira et regarda Rodney sévèrement.

Barbie : Tu es irrécupérable. Bon, aucun traumatisme particulier dans ton enfance ?
Rodney : A part l’histoire du piano, rien. Ah, si, un jour, on chat s’est fait écrasé. Je l’ai très mal vécu. Depuis, j’ai toujours fait attention aux chats que j’ai eus.
Barbie : Laisse tomber.
Rodney : Bah quoi ?
Barbie : Laisse tomber je te dis. Rien de traumatisant dans ton adolescence ?
Rodney : J’étais l’intello de service. Je pense que c’est ça qui m’a rendu cynique et méprisant. Autodéfense à tous les coups ! Mais faut dire que les autres étaient jaloux de moi, j’étais tellement intelligent ! Un vrai petit génie ! Tu sais que en CM2, je savais déjà fabriquer une bombe atomique ? (Mo oui ! C’est bien Rodney !)
Barbie : Oui Rodney, tu m’as déjà raconté. Romantiquement parlant…
Rodney : Je n’avais pas la réputation de Casanova que j’ai maintenant ! Euh, en fait j’avais de gros problèmes d’acné, alors les filles ne s’approchaient pas trop. (Ah bon ?)
Barbie : Ta première copine, à quel age ?
Rodney : Onze ans. Cécilia Dubrovnik. Une fille avec un appareil dentaire, des lunettes et en fait c’était ma concurrente au concours de l’école pour les petits génies. On devait faire une expérience probante pour prouver la théorie de Newton. Elle m’a dépassé d’un cheveu, mais j’ai fini par sortir avec. (Histoire de se venger quoi…lol)
Barbie : Ok. Ta première expérience sexuelle ?
Rodney : Dix sept ans. Ma prof de physique lors de ma première année d’université. Elle devait avoir une dizaine d’années de plus que moi… (Ouaich Rodney ! Toujours le moyen d’être original ce gars.)
Barbie : Tu t’es tapé une prof ?
Rodney : Bah oui. (Pas toi ? Non, non…mdr)

Elle lui jeta un regard genre ton-cas-s’aggrave-mon-pauvre-ami.

Barbie : Autres traumatisme ?
Rodney : La mort de mes parents en 1993. J’avais 24 ans, ma sœur 22, heureusement on était adultes. Un accident de voiture, ils sont passés sous un 33t avec leur Ford T, morts sur le coup. (Mon pauvre chou !)
Barbie : Tes parents avaient encore une Ford T ?
Rodney : Mon père était extrêmement nostalgique.
Barbie : Rien d’autre négativement parlant ?
Rodney : Si. On n’a toujours pas trouvé d’E2PZ.
Barbie : Très drôle. (Indeed)
Rodney : Merci, je sais.
Barbie : Sinon, comment tu à pris ton arrivé sur Atlantis ? Qui te manque le plus ?
Rodney : Einstein.
Barbie : Einstein ?
Rodney : Mon chat. Ou plutôt mon chaton. Je l’ai eu 1 mois avant d’être au courant pour le projet Atlantis. Je l’ai donné à ma voisine du coup. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours un chat sous la main, mais là… (Non, pas de mauvais jeux de mots SVP ! JE NE METTRAIS PAS DE FEMININ, C’EST CLAIR ?)
Barbie : Et ta sœur ?
Rodney : Bien sur, je suis habituée à ne la voir qu’une fois par an, mais là, elle va me manquer, c’est certain. J’ai horreur des adieux, je ne lui ai pas dit qu’il y avait neuf chances sur dix pour qu’on ne se revoie plus jamais, je lui ai juste dit que j’avais été muté au fin fond de la Sibérie et qu’elle aurait le plus grand mal à me joindre. Elle va m’en vouloir à mort.
Barbie : Je la comprends. (Moi aussi, solidarité féminine !)

La lampe électrique posée sur son bureau clignotait. Elle se mit à tripoter l’ampoule.

Rodney : Attends, je vais t’aider.

Ken se leva pour aider Barbie, mais dans sa maladresse, il renversa sa tasse de café posée sur un coin du bureau. Elle tomba sur les genoux de Barbie qui était en train de tripoter l’ampoule. Tous ses cheveux se dressèrent sur sa tête, lui donnant un air de punk. Rodney resta interdit et oublia d’agir. Il donna un coup de pied à Barbie pour l’éloigner de l’ampoule, mais trop tard. Barbie avait passé l’arme à gauche. (OUAIS !! C’est la fête au village…)

Rodney courut voir Carson.
Rodney : Carson, j’ai un énorme problème.
Carson : Lequel ?
Rodney : J’étais en consultation et…je lui ai par inadvertance du café dessus, elle tripotait une lampe et…
Carson : Elle est morte ?
Rodney : Oui. Mais c’était un accident !
Carson : Il faut absolument cacher le corps.
Rodney : Bah pourquoi puisque c’était un accident ?
Carson : J’en sais rien, mais ça va être marrant !
Rodney : Oh, et puis oui, t’as raison.

Ils allèrent dans le bureau de Barbie ultime onguent, la prirent par les pieds et la traînèrent jusqu’au mess. Là, ils ouvrirent la baie vitrée et la jetèrent à la mer.

Carson : Et, au fait, t’es de nouveau célibataire maintenant ?
Rodney : Ah bah oui du coup ! (Pas pour longtemps…)
Carson : J’ai quelqu’un à te présenter.
Rodney : Qui ?
Carson : Le lieutenant Laura Cadman. (Où comment faire la plus grosse connerie de sa vie selon le Dr Carson Beckett…)
Rodney : Ok.











Après cette petite fanfic délirante et cynique au possible, je vous conseille d’attendre avant d’aller scalper les poupées de votre petite sœur. Ca pourrait être traumatisant pour elle, merci.


Vive les Unas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateshipslash.lolforum.net
numb22z
Bleu
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 31
Localisation : brest et lannion
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Rodney ou comment s'en débarrasser   Dim 27 Nov - 11:48

j'avais déjà lu cette fic quelque part, mais je la trouve tjs excellente..bravo cheers cheers cheers

ps: je posterais les miennes sur le slash jack/daniel très bientôt.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numb22z.cowblog.fr/
Vive les Unas
Admin (big bosse qu'il ni en a qu'un, une unas comme par hazard...)
avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : 62
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Rodney ou comment s'en débarrasser   Dim 27 Nov - 11:50

Cool ! Merci beaucoup !
Ca fait toujours plaisir de voir de nouveaux inscrits, ce forum est un peu vide faut dire, j'ai du mal à faire de la pub ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateshipslash.lolforum.net
numb22z
Bleu
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 31
Localisation : brest et lannion
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Rodney ou comment s'en débarrasser   Dim 27 Nov - 11:53

mais il va être vite rempli je le sans, le slash ets en train de monter en puissance en france.....

je l'ai connu par ton blog davidandhewlett.skyblog.com où j'y ai laissé plein de comme bien sûr tellement waooooOooooooouhhhhh !!!!!!!!!

et j'ai hâte de lire tes autres fics, je trouve que y'en a pas assez des slashs.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://numb22z.cowblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rodney ou comment s'en débarrasser   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rodney ou comment s'en débarrasser
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE]Comment se débarrasser de l'infobulle "Bluetooth activé" ?
» help ! comment se débarrasser des mites alimentaires ?
» Comment se débarrasser d'un vampire amoureux - Beth Fantaskey
» Comment se débarrasser de la mousse ?
» Comment se faire un carnosaure homme lézard ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis-SG1=débats :: Fanfics :: ATLANTIS-
Sauter vers: