Atlantis-SG1=débats

Défendez votre points de vue sur les différents couples possibles dans les deux meilleures séries au monde...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Changements

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Changements   Lun 8 Mai - 8:47

Changements


Résumé : Elisabeth se rend compte de la teneur des sentiments qu’elle ressent pour quelqu’un.

Genre : Romance slash.

Disclaimer : Aucun des personnages de Stargate Atlantis ne m’appartient sauf le capitaine Angela Hawthorn, lieutenant Lee Bamber, le docteur Michael Seesh et le sergent Eduardo Cruz.

Note : Les phrases entre guillemets et en italique sont les pensées des personnages.

Chapitre 1 : Dîner tardif

Elisabeth se frotta les yeux et jeta un coup d’œil à la montre posée sur son bureau. Il était plus de 23h00 et elle n’avait pas encore mangé. Elle regarda encore la pile de rapports à lire et soupira. Elle aimait lire les rapports des équipes de recherche, mais plus à 23h00 et le ventre vide. Elle se résigna quand même et prit le premier dossier de la pile. Quelques minutes plus tard, elle entendit des coups brefs frappés à sa porte et en fut étonnée, apparemment elle n’était pas la seule à travailler tard.

Elisabeth : Entrez.
Angela (souriant) : Bonsoir Elisabeth, j’espère que je ne vous dérange pas, je vois qu’il vous reste encore du travail.

Elle désigna d’un regard la pile de dossier sur le bureau et son visage prit une expression désolée.

Elisabeth : Depuis presque un an que je suis ici, je commence à m’y habituer.

Les deux femmes se sourirent puis Elisabeth vit que la jeune militaire tenait un dossier dans les mains.

Elisabeth : Qu’est ce que…(elle désigna le dossier de la main)…

Angela : Oh, c’est le rapport que vous m’aviez demandé.
Elisabeth (surprise) : Vous l’avez déjà fait ?
Angela : Oui, j’ai une mission demain et je tenais à le finir avant de partir. Désolée de vous amener encore du travail.
Elisabeth : Ce n’est pas grave, un de plus ou un de moins…

Elles se sourirent une seconde fois tandis qu’Angela lui donnait son rapport. Elisabeth l’ouvrit et le survola rapidement avant de revenir sur la jeune femme. Angela avait des yeux bleus et ses cheveux étaient mi-longs de couleur châtain avec quelques mèches blondes. Elle avait le visage rond avec de belles pommettes et Elisabeth avait remarqué à plusieurs reprises que la jeune femme rougissait à ce niveau là. D’ailleurs cela l’avait étonnée la première fois, les militaires ne montraient généralement pas leurs sentiments, encore moins leur timidité. Mais elle savait que derrière cela, se cachait un excellent militaire qui n’avait pas peur d’aller sur le terrain. Elle était aussi une excellente diplomate : avec l’aide d’Halling, elle avait été la première à avoir trouvé des partenaires commerciaux qui acceptaient de les fournir en nourriture, le temps que les récoltes sur le continents soient assez abondantes. Et à la différence de son supérieur, la jeune femme lui remettait ses rapports de missions à l’heure. Lors du rapatriement du sergent Bates sur Terre après son agression par le Wraith, John avait proposé à Angela le poste du malheureux militaire, juste le temps qu’ils nomment quelqu’un d’autre. Cela faisait maintenant deux mois que la jeune femme exerçait cet emploi en plus des missions d’exploration. Comme elle fournissait un bon travail, ils avaient décidés qu’elle resterait chargée de la sécurité sur Atlantis et le continent. Elisabeth avait craint que la jeune femme ne puisse s’occuper de la sécurité et continuer les missions d’exploration. Mais Angela avait réussi à faire concorder ses emplois du temps et assumait brillamment ses affectations.

Elisabeth : Merci capitaine, bonne nuit.
Angela : Bonne nuit à vous aussi docteur.

Elisabeth lui souriat et un gargouillement s’échappa de son ventre.

Angela (surprise) : Ne me dîtes pas que vous n’avez pas mangé ?

La jeune femme regardait Elisabeth avec une telle intensité qu’elle baissa légèrement le regard. A vrai dire, elle n’avait pas eu le temps d’aller manger et elle pensait qu’à cette heure ci il n’y aurait plus rien au mess.

Elisabeth : Non, je n’ai pas eu le temps.

Angela leva les yeux au ciel.

« Et dire qu’ils nous trouvent bornés, ils sont vraiment pas possible ! »

Elisabeth sourit en voyant l’expression sur le visage d’Angela.

Angela : Allez suivez moi. Je suis sûre qu’il doit rester quelque chose d’à peu prés mangeable au mess.
Elisabeth : A cette heure ci ?
Angela : C’est un des avantages du poste de chef de la sécurité.
Elisabeth : J’aimerais bien, mais j’ai encore beaucoup de travail…
Angela : Vous pourrez faire ça demain, vous n’êtes pas un robot vous savez. Vous avez besoin de repos vous aussi.

Elisabeth considéra la proposition de la jeune femme pendant quelques secondes puis finalement accepta. Elles sortirent toutes deux et prirent la direction du mess. Bien que travaillant souvent tard le soir, Elisabeth n’était pas habituée à voir les couloirs aussi déserts, et elle devait bien avouer qu’elle ne se sentait pas trop en sécurité, même s’il elle savait que cette pensée était stupide. Elle était accompagnée d’une militaire surentraînée, elle n’avait pas à s’en faire. Elle se sentait bien en présence de la jeune militaire, elle était un peu différente de ses collègues : moins impulsive, posée, calme. Elisabeth ne l’avait vu se mettre qu’une fois en colère, lorsque des botanistes n’avaient pas respecté la quarantaine obligatoire pour les formes de vies extra terrestres. Même avec Kavanagh elle arrivait à se maîtriser, et Elisabeth aurait bien aimé savoir comment. Elles arrivèrent dans les cuisines du mess. Angela dit à Elisabeth de s’asseoir à une des tables pendant qu’elle leur chercherait à manger. Une dizaine de minutes après s’être assise, Angela revint avec un plateau dans les bras. Elle s’asseya en face de la diplomate. Il y avait différents mets sur le plateaux : de la nourriture terrienne mais aussi athosienne. Elle prit une des assiettes et la tendit à Elisabeth qui la prit en remerciant la jeune femme.

Angela : Bon appétit.
Elisabeth : Merci, vous aussi Angela.

Elles commencèrent à manger silencieusement pendant quelques minutes avant qu’Elisabeth ne brise la glace.

Elisabeth : Pourquoi êtes vous entrée dans l’armée capitaine ?
Angela : Je crois que c’est de famille : mon père était dans l’armée, dans l’US air force pour être plus précis. Il parlait souvent du Golfe quand j’étais gamine. Et puis un jour des recruteurs sont venues à mon lycée, et puis quand j’ai eu mon examen j’ai décidé de rentrer dans les Marines.
Elisabeth : Pourquoi vous n’êtes pas entrée dans l’Air Force comme votre père ?
Angela : Je ne sais pas trop, je voulais peut être me démarquer de lui…

Un lourd silence s’installa entre les jeunes femmes.

Angela : Et vous ? Pourquoi êtes vous devenue diplomate ?
Elisabeth : Peut être l’envie de voyager…qui sait ?
Angela : En tout cas, vous êtes servie côté voyage avec Atlantis.

Elles se sourirent et leur discussion dévia vers des sujets plus légers comme le type de musique ou de films qu’elles aimaient. Leur discussion dure une bonne heure, et Angela ne put réprimer un bâillement.

Angela : Désolée Elisabeth…
Elisabeth : Ce n’est pas grave capitaine…(elle regarda sa montre)…il est tard, c’est bien normal que vous soyez fatiguée. Nous devrions aller nous coucher ou nous aurons du mal à travailler demain.

Elles rangèrent la vaisselle sale et partirent en direction de leurs quartiers respectifs. Elles se séparèrent à un embranchement en se souhaitant bonne nuit. Elisabeth regarda la jeune femme s’éloigner puis se dirigea vers ses quartiers. Elle entra à l’intérieur, bailla et se dirigea vers la salle de bain pour se brosser les dents et se démaquiller. Elle enfila rapidement son pyjama et se glissa dans son lit. Elle repensa à la discussion qu’elle avait eu avec Angela puis s’endormit. Cette nuit, elle fit un rêve plus qu’étrange : Angela et elle se trouvaient dans son lit et étaient enlacées ensemble. Le son strident du réveil d’Elisabeth vient la tirer de se rêve. Elle se demanda la signification de ce rêve puis finalement chassa ces pensées de sa tête pour aller se préparer à cette nouvelle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Mar 9 Mai - 0:49

Ah j'adoooooooore!! La suiteuuuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Vive les Unas
Admin (big bosse qu'il ni en a qu'un, une unas comme par hazard...)
avatar

Nombre de messages : 231
Localisation : 62
Date d'inscription : 08/10/2005

MessageSujet: Re: Changements   Dim 14 Mai - 5:24

wah ! Pas mal du tout, un slash f/f; yen a pas assez...La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stargateshipslash.lolforum.net
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Dim 14 Mai - 8:53

Merci, la voila Very Happy

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 2 : Cauchemar

Elisabeth se dirigea vers le mess et y entra. A cette heure là, il n’y avait que les membres qui partaient en mission d’exploration. Elle prit un plateau et se servit puis se dirigea vers la première table qu’elle voyait lorsqu’elle fut appelée. Elle se tourna et eut l’heureuse surprise de reconnaître Angela. Elle était en compagnie de deux hommes : le lieutenant Lee Bamber et le docteur Michael Seesh. Elle se dirigea vers leur table.

Angela : Ça vous dirait de manger avec nous docteur ?

La diplomate sourit.

Elisabeth : Avec plaisir capitaine. Bonjour messieurs.

Les deux hommes lui dirent bonjour. Elisabeth s’installa à côté de Lee donc en face d’Angela.

Michael : Bien dormi docteur Weir ?

Elisabeth sentit le rouge lui monter aux joues : son rêve de la nuit venait de refaire surface. Savoir que la jeune militaire était en face d’elle augmentait encore plus sa gène. La diplomate but une gorgée de son café pour s’éclaircir la voix et répondit :

Elisabeth : Oui, pour la première fois depuis longtemps, je n’ai pas cauchemardé sur les Wraiths.
Lee : Vous êtes bien la seule à avoir cette chance, je ne le dis pas pour moi car je ne me souviens pas de mes rêves en général mais le capitaine en fait, et pas des plus plaisants.
Angela : Lee !

Ce dernier vira au rouge pivoine en se rendant compte de ce qu’il avait dit et surtout à qui. Sur le moment, il n’avait pas fait attention.

Elisabeth : Vous cauchemardez sur les Wraiths capitaine ?

La jeune militaire s’humecta les lèvres.

Angela : Oui, mais ce n’est pas aussi impressionnant que voudrez vous le faire croire Lee. Vous n’avez pas à vous inquiéter.

La jeune femme sourit à Elisabeth, espérant que celle-ci avalerait son mensonge. Lee avait raison. Depuis qu’elle était arrivée sur Atlantis et qu’elle avait eu un tête à tête avec les Wraiths, la jeune femme faisait des cauchemars presque toutes les nuits. Mais Elisabeth n’était pas dupe. Elle voyait bien l’état de fatigue dans lequel se trouvait Angela, c'est-à-dire celui de plus de la moitié des habitants de cette Cité. Elisabeth préféra alors renoncer, pour le moment. De plus, la présence des membres de son équipe ne rendait pas les discussions faciles.

Elisabeth : Très bien.

Elle regarda sa montre et se leva.

Elisabeth : Je vais devoir vous laisser, la paperasse n’attend pas. Soyez prudents.
Angela (souriant) : Ne vous inquiétez pas docteur, je les ramènerai en un seul morceau, promis.

Michael lui envoya léger coup à l’épaule. Elisabeth sourit en assistant à ce spectacle. En un sens ça la rassurait de les voir s’entendre aussi bien, les militaires et les civils. Quand elle avait eut la direction d’Atlantis, elle avait craint qu’il n’y ait une confrontation entre eux mais dans l’ensemble, tout se passait bien. Avant de sortir, elle jeta un dernier coup d’œil à la jeune femme. Angela s’en rendit compte et lui fit un signe de tête avant de reprendre la discussion avec ses coéquipiers. Ce geste réchauffa Elisabeth, elle ne pouvait dire comment. Elle était toujours inquiète à propos de la jeune femme et se jura qu’elles en parleraient dès son retour, qu’elle le veuille ou non...

Lee : Je suis désolé Angie, je n’ai pas fait attention...
Angela : Je sais Lee, je ne t’en veux pas. Mais fait plus attention la prochaine fois.
Lee : T’inquiète, je ferais attention.
Michael : Et puis s’il lâche le morceau, il aura affaire avec moi !

Angela l’enlaça en rigolant.

Angela : Michael mon sauveur.

Les 3 coéquipiers rirent ensemble puis le dernier membre de l’équipe fit son apparition. Il s’asseya à la place d’Elisabeth.

Lee : Tiens Cruz, ça fait plaisir de te voir enfin.

Ledit Cruz lui envoya un regard noir. Angela sourit et leva les yeux au ciel. Le sergent Cruz était le Dom Juan de l’équipe. A chaque fois qu’ils rencontraient de belles autochtones, Cruz s’arrangeait toujours pour qu’elles tombent comme des mouches. Et les nouvelles arrivantes du Deadelus n’y résistaient pas non plus. Michael était plus timide, plus réservé et Lee...eh bien lui il était indescriptible. Tantôt il pouvait être muet comme une tombe, tantôt il pouvait être pire qu’une pipelette. Ça dépendait des jours. La jeune militaire finissa son chocolat au lait puis se leva.

Angela : Rendez vous devant la Porte dans...(elle regarda sa montre)...hum, 10 minutes. Et pas en retard cette fois ci.

Elle fit un clin d’œil à Eduardo puis sortit du mess. Ce dernier acquiesça en souriant. Elle se dirigea vers ses quartiers pour finir de se préparer. Elle l’avait échappée belle avec Elisabeth. Angela n’avait pas voulu effrayer la dirigeante. Après tout, elle ne devait pas être la seule à faire des cauchemars. Elle s’arrêta quelques secondes dans ses préparatifs. Elisabeth. Rien que de penser à son prénom, le jeune capitaine en frémissait. Elisabeth lui avait plu dès qu’elle avait vu en Antarctique. Elle n’en était pas tombée amoureuse de suite. Angela savait faire la différence entre sentiments et simple attirance. Mais cette simple attirance n’était plus à présent. Du fait de la nouvelle affectation du capitaine, les deux femmes avaient du se revoir de plus en plus souvent et elles avaient fait plus ample connaissance. Angela savait très bien qu’il ne pourrait jamais y avoir quelque chose entre elles, ça ne l’empêchait pas d’espérer. Elle soupira et chassa ses pensées de sa tête. Elle devait se concentrer sur sa mission. Elle sortit, alla chercher ses armes et se rendit à la salle d’embarquement. Elle sourit en voyant l’équipe au grand complet à l’heure.

Angela : Ok messieurs, c’est parti !

Le technicien composa l’adresse et la Porte s’activa. Elisabeth regarda à travers la baie vitrée de son bureau l’équipe du capitaine Hawthorne traverser la Porte. Elle suivait plus particulièrement un certain membre de l’équipe qui disparut quelques secondes après dans le vortex bleu. Elisabeth regarda le vortex se fermer puis elle alla se rasseoir derrière son bureau, pensive. Elle était inquiète pour la jeune femme. Elle savait qu’elle ne craquerait pas facilement mais en tant que chef et donc responsable d’une équipe d’exploration, elle devait être au top niveau. John la sortit de ses pensées.

John : Bonjour Elisabeth, je vous ramène le rapport pour PM8-183.
Elisabeth : Eh bien, mieux vaut tard que jamais. Et ne dites pas que vous êtes submergés de travail parce que je sais que ce n’est pas vrai.
John : J’abdique, jolie demoiselle.

La diplomate sourit et regarda rapidement le rapport.

Elisabeth (survolant le rapport) : C’est Rodney qui a du être déçu, rien d’intéressant technologiquement parlant.
John : Peut être que pour Rodney ça a été une perte de temps mais pour le service relations humaines d’Atlantis, c’est le bingo !

Elisabeth leva les yeux au ciel et referma le rapport.

John : C’est pas que votre compagnie me déplait mais Rodney a besoin de moi pour initialiser des objets Anciens.

Le colonel avait vraiment l’air dépité. Il fallait dire que Rodney n’était pas forcément patient lorsqu’il faisait tester des artefacts Anciens.

Elisabeth : Préparez le tube d’aspirine John.

Il lui sourit puis sortit de son bureau. Elisabeth se massa les temps quelques secondes et se remit au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Lun 15 Mai - 5:15

Question très con: tu seras pas un peu fan de BSG aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Lun 15 Mai - 12:42

Si !!!!!!!!! J'avais découvert la série sur Sci-Fi mais j'avais pas vu la mini série avant la série. La j'ai acheté le DVD et je l'ai direct regardé quand je suis rentrée. Donc oui je suis fan et j'ai hate que la saison 1 sorte en DVD ! Et puis je dois avoué qu'Apollo est vraiment pas mal...Wink

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 3 : Vieux documents

Angela : Alors, quelque chose d’intéressant ?

Michael lui répondit distraitement.

Michael : Moui...

La jeune femme s’approcha de lui.

Angela : Mike tu pourrais être plus précis ?

Il leva un doigt pour lui dire de patienter. Angela leva les yeux au ciel. De loin, on pourrait dire qu’ils étaient assez proches l’un de l’autre, mais en fait, la réalité était tout autre. Angela n’était pas une fille comme toutes les autres, elle s’était rendue compte qu’elle était attirée plus par les femmes que les hommes dans sa jeunesse. La jeune femme assumait très bien son homosexualité mais elle préférait garder cela secret. Elle ne voulait pas étaler sa vie privée au grand public. A part les membres de son équipe, personne n’était au courant. Ils étaient les gens dont elle était le plus proche sur Atlantis. C’est pour ça que tout naturellement elle avait décidé de leur annoncer son homosexualité au bout de quelques temps. Elle avait craint qu’ils ne la rejettent mais ils l’avaient acceptée telle qu’elle était. Elle avait droit à quelques remarques mais ne s’en formalisait pas. Elle savait que c’était juste pour la taquiner. Michael décida enfin de lui annoncer ce qu’il avait trouvé.

Michael : Tu vois ce dessin...(Angela acquiesça)...je pense que ça représente un ZPM.
Angela : Tu voudrais dire qu’il pourrait y avoir un ZPM ici ?
Michael : Eh bien, il y a 10000 mille ans, oui...maintenant c’est une autre histoire. De plus, il se pourrait très bien qu’il soit déchargé ou presque.
Angela : Donc inutile.
Michel (souriant tristement) : Possible.

La jeune femme soupira. Michael posa sa main sur son épaule.

Michael : Désespère pas, on en trouvera un.
Angela : J’espère, sinon on ne fera pas long feu.
Eduardo (par radio) : Capitaine, Mike, vous devriez venir voir ça. On doit être à 2 km à l’ouest de la Porte.
Angela (par radio) : Très bien, on arrive.

Ils rejoignirent les deux hommes. Angela ne voyait pas ce que Cruz voulait lui montrer.

Lee : Regarde mieux.

Elle regarda autour d’elle puis remarqua que l’herbe était plus jaune dans une zone. Elle s’approcha et posa le pied doucement dessus. C’était mou. Ils enlevèrent la terre et découvrirent un large trou. Angela sortit deux bâtons éclairants, les cassa puis les jeta dans le trou. Ils atteignirent le fond quelques secondes après.

Angela : Vous savez ce qu’il nous attend messieurs. Je passe en premier, Lee et Michael derrière moi. Eduardo tu restes ici pour surveiller les environs.

Le militaire acquiesça. Angela s’asseya au bord du trou et, à l’aide de la lampe de son P-90, sonda ce qui se trouvait au dessous d’elle. Ne voyant rien de dangereux, elle posa ses mains de part et d’autres de l’entrée et se glissa à l’intérieur. Le trou étant peu profond, la jeune femme ne se fit pas trop mal. Arrivée en bas, elle chargea son arme et sonda à nouveau les alentours. Comme tout à l’heure, elle ne vit rien à part un couloir.

Angela (criant) : RAS, vous pouvez descendre !

Les deux hommes s’exécutèrent et la rejoignirent quelques minutes plus tard. Michael sortit sa lampe torche et regarda les murs. Ils étaient noirs et aucune inscription n’était gravée dessus.

Michael : Il n’y a rien sur ces murs, peut être qu’en allant par là...
Angela : Ok...(par radio)...Cruz ? Tu m’entends ?
Eduardo (par radio) : Assez mal...il y...des interférences.
Lee c’est probablement du aux murs.
La jeune marine acquiesça. Elle alla se mettre sous l’entrée.

Angela (criant) : Il y a une entrée, on va aller voir où ça mène. On te recontacte dans une demi heure.
Eduardo (criant) : Ok, faîtes attention.

Angela revint vers les deux hommes et ils s’engagèrent dans le chemin. Au bout d’une dizaine de minutes, ils arrivèrent devant une grande salle. Lorsque Lee entra, la salle s’illumina. Le militaire échangea un regard avec ses coéquipiers puis marcha dans la salle, suivit par Angela et Michael. La salle avait une architecture moderne, un peu comme celle de la Cité mais différente. Il y avait des sortes de bibliothèques contre les murs et aussi des panneaux de contrôle à côté. Au centre se trouvait une grande console en forme de champignon. Angela s’en approcha et posa la main dessus. La console s’alluma et un hologramme apparut au dessus.

Homme de l’hologramme : Bienvenue à vous, nobles explorateurs. Si vous êtes parvenus jusqu’ici, cela signifie hélas que nous avons disparus. Pour que toute notre civilisation ne soit pas perdue, nous avons créé cet endroit que nous avons appelé « Renaissance ». Pourquoi ce nom ? Car ici se trouve tout ce qui pourrait redonner vie à notre civilisation. Dans les consoles situées contre les murs...(en même temps, les dites consoles s’allumèrent)...se trouvent toutes nos découvertes, notre histoire, nos lois, notre culture. Nous espérons qu’un jour, notre race reviendra sur cette planète et découvrira ce lieu. Vous êtes notre seul espoir.

L’hologramme disparut quelques secondes plus tard laissant les trois explorateurs perplexes.

Lee : Ce sont des Anciens ?
Michael : Je ne pense pas, l’architecture est différente de celle de la Cité, de plus quand tu es entré, la salle s’est illuminée, or tu n’as pas le gène.
Angela : Tu penses à qui ? Aux dernières nouvelles, les Anciens étaient les seuls de cette galaxie à avoir une technologie puissante, du moins jusqu’à l’arrivée des Wraiths.

Michael s’approcha d’une des consoles tout en répondant.

Michael : Aucune idée, il faudrait que je cherche dans la base de données sur Atlantis. Peut être est il fait mention de ce peuple dedans.

Angela acquiesça et s’approcha d’une autre console. Pendant ce temps là, Lee alla inspecter le mur opposé à l’entrée. Il tapa plusieurs coups contre le mur, ce qui attira l’attention d’Angela et Michael.

Angela : On peut savoir ce que tu fais ?
Lee : Je cherche quelque chose...
Angela (levant les yeux au ciel) : Oui, je m’en doute bien, mais qu’est ce que tu cherches exactement ?
Lee (se tournant vers elle) : Le générateur d’énergie, quelque chose comme ça. Ça doit bien faire un petit moment que cette salle existe et elle s’est « réveillée » lorsque nous sommes arrivés. Donc soit elle avait de l’énergie en réserve, soit...
Michael : ...elle fabrique sa propre énergie !

Lee acquiesça en souriant lorsque des grésillements sortirent de la radio d’Angela, puis de Lee. C’était Cruz mais on ne pouvait pas comprendre ce qu’il disait. Angela donna donc l’ordre de revenir et avec l’aide d’Eduardo ils remontèrent à la surface.

Eduardo : Ça fait plus d’un quart d’heure que j’essaye de vous joindre, je m’inquiétais pour vous.
Lee : Mais c’est mignon tout plein ça !

Le sergent Cruz lui envoya un regard noir.

Angela : C’est pas bientôt fini les enfants ? On a découvert une sorte de...bibliothèques de connaissances laissée par une race autre que les Anciens. On rentre sur Atlantis pour leur faire part de notre découverte.

Eduardo acquiesça et ils retournèrent au DHD, Michael composa l’adresse et Angela envoya son code. Quelques minutes plus tard, ils passèrent la Porte et arrivèrent en salle d’embarquement. Angela se dirigea immédiatement vers le bureau d’Elisabeth. Elle toqua à la porte et la diplomate lui fit signe d’entrer.

Elisabeth : Que se passe t’il capitaine ?
Angela (souriant) : J’ai une bonne nouvelle à vous annoncer docteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Mar 16 Mai - 9:49

Ouiiiii moi aussi je languis ^^... Ah Apollo... Sinon... La suiteuh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
fronzyne
Stagiére
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Shebrooke, Québec
Date d'inscription : 16/05/2006

MessageSujet: Re: Changements   Mar 16 Mai - 10:23

cheers

super, j'ai hate de lire la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Mer 17 Mai - 9:33

Citation :
Ouiiiii moi aussi je languis ^^... Ah Apollo...

Tu l'as dit...*long soupir*.........

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 4 : Briefing

Note : les phrases entre guillemets et en italique dénotent les pensées.

Angela et son équipe se trouvaient dans la salle de briefing en compagnie d’Elisabeth et des colonels Sheppard et Caldwell. Ils écoutaient Michael qui leur racontait ce qu’ils avaient découverts.

John : Et vous pensez que ce ne sont pas les Anciens qui ont laissé cette...bibliothèque ?
Michael : Non, en tout cas, l’homme de l’hologramme n’a pas fait mention des Anciens dans son message.
Angela : De plus, lorsque nous sommes arrivés, le lieutenant Bamber est entré et la salle s’est immédiatement illuminée.
Steven : Vous possédez le gène lieutenant ?
Lee : Non monsieur.
Elisabeth : C’est tout de même dangereux non ? Je veux dire, laisser toute l’histoire d’une civilisation entière à la portée de tous...
Angela : Peut être que la salle ne s’illumine qu’en présence d’humains.
John : Possible. Docteur Seesh, vous avez une idée de quel peuple il s’agit ?
Michael : Non, et c’est pourquoi je souhaiterais parcourir la base de données le plus rapidement possible.
Elisabeth : Très bien docteur, allez y.
Michael : Merci docteur, messieurs dames...

Il se leva et parti au centre de commande.

Elisabeth : Quant à vous, vous allez retourner sur la planète avec une équipe en renfort.
Angela (acquiesçant) : Bien madame. Nous aurions besoin du docteur MacKay.
John : Pourquoi ?
Angela : Nous, nous pensons que la salle pourrait abriter un générateur d’énergie et comme il est le plus doué dans cette catégorie. Si ça ne vous dérange pas monsieur.
John (souriant) : Pas le moins du monde capitaine, il passera ses nerfs sur une autre personne que moi pour une fois.
Angela (souriant également) : J’en déduis que la séance d’initialisation d’objets Anciens s’est mal passée.
John : Comment vous saviez ?
Elisabeth : Le capitaine a installé un protocole de sécurité qui demande à ce que toutes les tentatives d’initialisation d’un objet Ancien doivent être portée à cette connaissance.
Angela : Au vu de ce qu’il s’est passé lorsque vous avez initialisé le bouclier personnel avec Rodney.

John acquiesça. Pas besoin de lui rappeler ce qu’il s’était passé cette fois là. Rodney avait frôlé la mort en faisant partir l’entité que Jinhto avait fait échapper par mégarde.

Elisabeth : Puisque ce détail est réglé, je convoquerai une équipe d’une dizaine de membres qui viendra se greffer à la votre. Le briefing de la mission aura lieu à 10h00 et le départ à 14h00. Vous pouvez disposer.

Ils se levèrent tous et l’équipe d’Angela salua les deux colonels avant de sortir.

Elisabeth : Angela, attendez une minute, j’ai à vous parler.
La jeune militaire échangea un regard avec Michael avant de se tourner.

Angela : J’arrive.

Tous les autres occupants de la salle sortirent, les laissant seules. Il y eut un moment de silence qu’Elisabeth se décida à briser.

Elisabeth : Je voulais vous parler de ce qu’il s’est passé au petit déjeuner.

Angela soupira faiblement, elle savait que la diplomate ne lâcherait pas le morceau facilement.

Angela : Je vous l’ai dit docteur, vous n’avez pas à vous inquiéter, je vais bien.

Elle tenta de lui faire un sourire convainquant. Elisabeth ferma les yeux quelques secondes puis s’approcha de la jeune militaire. Angela sentit les battements de son cœur accélérer et sentit ses joues rosir. Il fallait qu’elle se reprenne sinon Elisabeth allait s’en rendre compte.

Elisabeth : Je sais ce qu’il vous est arrivé Angela, j’ai lu le rapport de mission.

Angela détourna le regard, Elisabeth marqua une pause.

Elisabeth : Et je sais également que vous n’êtes pas allée voir le docteur Heightmeyer comme vous l’avait conseillé le docteur Beckett.
Angela (s’énervant) : Je n’ai pas besoin de voir un psychologue, je vais très bien !

Elle se retourna et s’apprêta à sortir lorsqu’elle sentit une main se poser sur son avant bras. Les battements de son cœur redoublèrent. Elisabeth la fit se retourner.

Elisabeth plongea son regard dans celui bleu azur de la jeune militaire. Le visage de la diplomate était tellement près du sien...Angela n’avait qu’une seule envie : poser ses lèvres sur celles d’Elisabeth. Mais elle savait que ce n’était pas une bonne idée. Elle ferma les yeux quelques secondes puis les rouvrit et s’humecta les lèvres.

Angela : Excusez moi docteur, je ne voulais pas...je vous assure que je vais bien, je n’ai besoin d’en parler à personne.
Elisabeth : Capitaine, je...je veux simplement vous aider.

La diplomate offrit un sourire compatissant à Angela qui se sentait fondre sous le regard d’Elisabeth.

Angela (souriant) : Je sais, et je vous en remercie mais comme je vous l’ai dit, je n’en ai pas besoin.

Le sourire d’Elisabeth s’estompa un peu. Elle se recula de deux pas.

Elisabeth : Bon eh bien, vous savez où se trouve mon, si jamais vous changez d’avis.

Angela acquiesça puis sortit de la salle de briefing, le cœur battant à tout rompre. Elle avait besoin d’une douche froide, d’une très longue douche froide, mais ce n’était pas trop le moment. Il fallait qu’elle se concentre sur sa mission. Pour se changer les idées elle alla voir Michael pour savoir où il en était. Ce dernier n’était pas loin de la crise de nerfs.

Angela : Alors ?
Michael (énervé) : Rien du tout !
Angela : Hey ! Calme toi, je ne t’ai rien fait moi !

Michael ferma les yeux et se passa une main sur le visage.

Michael : Je suis désolé Angie.
Angela : Tu es surtout fatigué, allez viens je t’emmène boire un café.

Le jeune archéologue rouvrit les yeux.

Michael : Je croyais que tu n’aimais pas le café ?

Angela leva les yeux au ciel et attraper par le bras son ami et l’emmena de force au mess. Elisabeth quant à elle, était revenue à son bureau. Elle tournait et retournait dans sa tête la discussion qu’elle venait d’avoir avec Angela. C’était la première fois qu’elle la voyait réagir comme ça et puis...il y avait le reste : les rougeurs et puis aussi, ce frisson qui avait parcouru le bras d’Angela quand la diplomate l’avait rattrapée avant qu’elle ne s’en aille. Elisabeth aussi avait ressenti quelque chose...comme un choc, comme ce qu’elle avait ressenti ce matin même après le petit déjeuner. Elisabeth espérait que le jeune femme viendrait la voir, il lui tenait à cœur qu’elle lui parle de ce qu’il s’était passé il y a quelques mois. Elle connaissait pourtant le rapport en détail et savait, sans pour autant pouvoir imaginer, ce qu’il était arrivé au capitaine et à son équipe. Ils avaient été capturés par des Wraiths et ces derniers avaient tout tenté pour les faire parler d’Atlantis mais aussi de la Terre. Ils étaient en piteux état lorsque l’équipe de secours les avait ramenés sur Atlantis. Tous, à l’exception d’Angela, étaient allés voir Kate pour parler de ce qu’il s’était passé. Elle, John et Carson avaient tout tenté pour convaincre la jeune femme d’y aller. A bout d’arguments, John lui avait ordonné d’aller en consultation. Et Angela y était allée. Jamais Kate n’avait vu quelqu’un d’aussi fermé. Elle avait beau déployer toute la science qu’elle connaissait, Angela n’avait rien dit à propos de la mission. Kate avait dit qu’elle était apte à repartir en mission mais elle émit tout de même quelques réserves. Angela avait donc reprit le service actif trois semaines après être revenue de cette mission et la seule chose qu’Elisabeth sut de cette mission était les quatre rapports remis par l’équipe d’Angela. Elisabeth se doutait que les cauchemars que la jeune femme faisaient sur les Wraiths venaient de là...elle soupira.

John : Prise en flagrant délit docteur Weir.

La jeune femme rouvrit les yeux face à un Sheppard tout sourire.

Elisabeth : Et qu’est ce que vous allez faire, m’attaquer pour fainéantise ?
John (souriant) : Non, ça va ?
Elisabeth : Oui, pourquoi cette question ?
John : Eh bien...

Ce dernier était mal à l’aise.

John : Je sais que vous avez passé les 20 dernières minutes avec le capitaine Hawthorne alors...
Elisabeth : Vous m’espionnez maintenant ?
John : Non ! Je l’ai vue sortir de la salle de briefing en même temps que vous. Et vous n’aviez pas l’air tellement contente toutes les deux.
Elisabeth : Excusez moi colonel, c’est juste qu’elle est si...

« Jolie, intelligente, attirante...mais qu’est ce qu’il m’arrive de penser ça ! »

Elisabeth (rougissant un peu) : ...si bornée, à croire que c’est commun chez tous les militaires.

John sourit.

John : Je ne vous le fait pas dire...enfin bref, j’ai dit à Rodney pour la mission de demain : monsieur est extatique et doit déjà être entrain de préparer sa valise.

La diplomate sourit, elle imaginait sans peine l’état de Rodney. Il devrait être entrain d’harceler Angela ou les membres de son équipe pour avoir plus de renseignements...Elisabeth et John discutèrent pendant un bon quart d’heure avant que ce dernier ne quitte le bureau de la diplomate. Elle se mit au travail, préparant la liste des scientifiques et techniciens qui accompagneraient son équipe demain après midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Ven 19 Mai - 17:30

Chapitre 5 : Récit et caresse

Il était dix heures du soir sur Atlantis. Angela se trouvait dans ses quartiers, les mains sous sa nuque. Elle n’arrêtait pas de penser à sa discussion avec Elisabeth. La diplomate avait raison, et Angela savait bien que se confier lui ferait le plus grand bien. Mais la jeune femme n’avait pas envie de replonger dans ces douloureux souvenirs. En rêver la nuit lui suffisait. Elle soupira, elle avait tellement envie de voir Elisabeth, son visage, ses lèvres, ses yeux...Il fallait qu’elle arrête de penser à Elisabeth comme à une petite amie potentielle. Peut être devrait elle faire comme tout le monde, « rentrer dans le rang » comme lui avait si bien dit son père quelques années auparavant. Angela se leva d’un coup, puis sortit de ses quartiers et se dirigea vers le bureau d’Elisabeth, elle savait qu’elle la trouverait là. Effectivement, Elisabeth s’y trouvait. Elle arriva devant la porte et toqua. Elisabeth lui fit signe d’entrer et sourit devant la tenue du capitaine. Elle était en effet en pyjama : elle portait un débardeur noir, ainsi qu’un short de la même couleur.

Angela : Tout bien considéré je...je veux bien vous parler de la mission si ça ne vous dérange pas...
Elisabeth : Pas du tout Angela, au contraire ça me sortira de la tête tout ça.

Angela s’asseya et commença donc le récit de la mission ratée. Elle n’omit aucun détail. A un certain moment, Elisabeth la vit trembler et instinctivement, posa sa main sur celle de la jeune militaire. Cette dernière ne s’en rendit pas compte et finit de déballer tout ce qu’elle avait sur le cœur. La diplomate mit plusieurs minutes avant de lui répondre.

Elisabeth : Je suis tellement désolée de ce qui vous est arrivé...
Angela : Vous n’avez pas à l’être, ce n’était pas votre faute.
Elisabeth : Je sais mais, quand je vois ce qu’ils vous ont fait subir, je comprends mieux pourquoi vous ne vouliez pas en parler.

Angela sourit pour la première fois depuis qu’elle était arrivée dans le bureau d’Elisabeth. Inconsciemment, la diplomate répondit à ce sourire en caressant la main de la jeune femme qui se rendit alors compte qu’Elisabeth lui tenait la main. Elle sentit ses joues rougir une nouvelle fois, et sentit son cœur battre à nouveau la chamade. Elisabeth aussi était troublée, elle se rendit compte de ce qu’elle était entrain de faire et retira vivement sa main. Les deux femmes détournèrent le regard et finalement Angela se leva.

Angela : Heu...merci de m’avoir écoutée, je...vais y aller, j’ai du travail qui m’attend demain.
Elisabeth : Bien sûr, je comprends capitaine et merci de...m’avoir fait confiance...bonne nuit...

Les deux femmes évitaient soigneusement le regard de l’autre puis Angela sortit du bureau d’Elisabeth pour rejoindre ses quartiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Dim 21 Mai - 7:24

Chapitre 6 : Amitié

Angela inspecta une dernière fois son paquetage, chose qui était stupide car ça faisait au moins la troisième fois qu’elle le vérifiait. Elle soupira et s’asseya sur son lit. Elle ne cessait de penser à ce qu’il s’était passé avec Elisabeth, et surtout à sa main sur la sienne. Elle appréhendait le briefing avec la diplomate. Elle ne savait pas comment réagir, faire comme si rien ne s’était passé ou lui en parler ? Angela opta pour la première proposition : ce serait beaucoup moins gênant pour Elisabeth comme pour elle. La jeune militaire fut interrompue dans ses pensées par des coups brefs frappés à sa porte et par une voix masculine.

Michael : Angie ! C’est Mike, il faut y aller !
Angela : J’arrive.

Elle se leva et ouvrit la porte. Son ami affichait une mine joyeuse, contrairement à Angela.

Michael : Hey, ça va ?

La jeune militaire se força à sourire.

Angela : Oui ça va...
Michael : Angie...

Il lui fit son regard de cocker tout triste auquel Angela ne pouvait résister.

Angela : Bon d’accord : hier soir je suis allée dans le bureau d’Elisabeth pour lui parler de la mission...

Le jeune homme acquiesça.

Angela : Je lui ait dit ce qu’il s’était passé et pour me réconforter elle a posé sa main sur la mienne et elle la caressée.
Michael : Oh.

Angela acquiesça.

Michael : Et c’est ça qui te met dans cet état ? Tu devrais être contente !

Angela ne répondit pas et sortit de ses quartiers.

Michael : Angela...

La jeune femme se retourna.

Angela : Quoi ?
Michael : Qu’est ce qui te met dans cet état ?

Elle soupira et se mit en marche, suivie de Michael.

Angela : C’est juste que...je n’aie pas envie de me faire des films et ensuite de me rendre compte que j’avais tout faux. Ça m’est arrivé trop de fois, je ne veux plus revivre ça.
Michael : Et il ne t’es pas venu à l’idée qu’elle aussi état attirée par toi ?
Angela (regardant Michael) : Mais bien sûr, elle est hétéro, tout le monde le sait.
Michael : Et alors, il y a un début à tout...

La jeune femme s’arrêta en plein milieu du couloir quelques instants puis se mit à la poursuite de son coéquipier.

Angela : Tu penses sérieusement ce que tu viens de dire ?

Le jeune homme s’arrêta.

Michael : Oui, mais il n’y a qu’un seule manière de le savoir...(il regarda sa montre)...on devrait se dépêcher ou sinon on va être en retard.

Angela acquiesça, perdue dans ses pensées. Après tout, le geste d’hier soir était peut être signe...Ils arrivèrent dans la salle de briefing où tous le monde se trouvait déjà. Les deux jeunes gens s’asseyèrent à côté et le briefing pu enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Mer 24 Mai - 3:23

Chapitre 7 : Jalousie

Note : Les phrases en italique dénotent des pensées.

Elisabeth exposa les objectifs de la mission puis laissa la place à Michael pour qui leur indique ce qu’ils avaient trouvés et ce qu’ils cherchaient. Comme il n’y avait pas d’autres places, Elisabeth du s’asseoir à la place de Michael, à côté d’Angela. Cette dernière sentit son rythme cardiaque s’accélérer brutalement. Elle tenta de contrôler sa respiration pour diminuer les battements de son cœur et finalement y arriva. Maintenant il fallait qu’elle se concentre sur le briefing, elle savait déjà ce que son coéquipier voulait dire mais il fallait qu’elle se concentre sur quelque chose n’ayant pas pour sujet Elisabeth.

La diplomate, quand à elle, tentait elle aussi de ne pas laisser ses pensés divaguer sur Angela. La scène de la veille lui revint en mémoire, ainsi que les sensations. Son geste avait été instinctif, Angela semblait tellement triste, désemparée. Elisabeth avait laissé son cœur parler...son cœur ? Qu’est ce que cela signifiait ? Aurait elle agi de la même manière s’il s’était agi de John ? Aucune idée, John était un ami pour elle rien de plus...et Angela, qu’était elle réellement pour la diplomate ? Elisabeth se risqua à un rapide regard vers Angela et sentit un léger frisson parcourir son dos. Elle n’avait pas ce genre de réaction quand elle regardait John, encore moins si c’était Caldwell. Elle fut interrompue dans ses pensées par Michael qui voulait reprendre sa place. Elisabeth s’excusa et le laissa s’asseoir. Elle retourna au centre de la pièce.

Elisabeth : Vous avez bien comprit l’objectif de cette mission : découvrir qui est le peuple qui a laissé cette bibliothèque et s’il y a des technologies que nous pouvons utiliser ainsi que des informations. L’équipe du capitaine Hawthorne sera chargée de la surveillance de cette mission. Des questions ? Très bien, le départ est prévu à 14h00. Bonne chance à tous.

Elle leur sourit puis récupéra son ordinateur portable et sortit de la salle. Les autres occupants sortirent également. Michael partit ordonner ses données et Lee et Cruz partirent en direction du mess. Angela resta encore quelques secondes dans la salle puis sortit à son tour en soupirant. Elle mit les mains dans ses poches et commença à vadrouiller dans la Cité. Elle ne pouvait s’empêcher de repenser à la conversation qu’elle avait eue avec Michael avant le briefing. Devait elle prendre le risque de révéler les sentiments qu’elle éprouvait pour Elisabeth ou devait elle garder cela secret ? Elle soupira à nouveau. Tout serait seulement plus simple si elle était comme les autres, si elle était hétéro...elle n’aurait pas besoin de se cacher et puis elle ne ressentirait pas un sentiment de frustration en croisant l’objet de ses désirs à chaque fois qu’elle se rendait au mess ou qu’elle avait un briefing. Ses pas la menèrent jusqu’à un des gymnases de la Cité. Quelqu’un était visiblement entrain de se faire malmener, curieuse, Angela ouvrit la porte et sourit devant le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Teyla était à califourchon sur John et ce dernier tentait désespérément de la faire basculer, sans grand succès. Angela sortit les mains de ses poches et rentra dans la salle.

Angela : Besoin d’un coup de main colonel ?

Teyla tourna la tête vers elle et John en profita pour la faire basculer.

John (souriant) : Ça ira capitaine, merci.
Teyla : C’est de la triche ça...
John : Je sais, mais au moins pour une fois, c’est moi qui ai le des...

Teyla ne le laissa pas finir et le fit à nouveau basculer en emprisonnant ses jambes.

John : ...sus.
Teyla (souriant) : Vous disiez ?

Angela sourit. Teyla était une redoutable adversaire. Angela s’était déjà entraînée plusieurs fois avec elle et n’avait réussi qu’à la mettre une seule fois à terre.

John : Je crois que j’ai fini pour aujourd’hui.
Teyla : Je crois aussi.

Elle le libéra et se releva, imitée par John. Ce dernier alla vers le banc et prit sa bouteille d’eau dans laquelle il commença à boire. Il se dirigea ensuite vers sa subordonnée.

John : Alors ce briefing ?
Angela : Ça bien passé, j’ai hâte d’y retourner.
John : Eh bien bonne chance, quant à moi, je vais prendre une bonne douche. A plus tard mesdemoiselles.

Les deux jeunes femmes acquiescèrent. Teyla voyait bien que quelque chose n’allait pas avec Angela mais n’osa pas demander quoi, en effet bien qu’elles se croisaient souvent et discutaient quelques fois, elles ne se connaissaient pas assez pour parler de choses vraiment intimes. Teyla proposa donc à Angela un petit combat, histoire de passer le temps. Angela accepta et elles commencèrent. Comme à son habitude, Angela se retrouva plus par terre que debout en face de Teyla mais la jeune athosienne la complimenta en lui disant qu’elle avait progressé. Après s’être « affrontées » pendant une heure, elles décidèrent d’aller au mess. Elles y arrivèrent quelques minutes plus tard, discutant et riant. Elisabeth se trouvait également au mess en compagnie de Rodney et Radek. Le discours des deux hommes ne devait pas être intéressant car cette dernière s’ennuyait ferme. Son visage s’éclaira lorsqu’elle aperçut Angela puis elle sentit une pointe de jalousie lorsqu’elle vit qu’elle était avec Teyla et qu’elles riaient toutes les deux. Sans savoir pourquoi, elle sentit une bouffée de colère et tenta de la contrôler. Il ne fallait pas qu’elle laisse transparaître ses sentiments. Elle prit congé des deux hommes et passa près des deux femmes sans leur accorder un regard. Elle se dirigea d’un pas rapide vers son bureau et demanda à ce que personne ne la dérange. Pourquoi ressentait elle ça, de la jalousie ? Envers Teyla ? C’était tout bonnement stupide et puéril ! Elisabeth soupira, ce qu’elle tentait de repousser depuis quelques jours s’imposa alors à son esprit : Si j’ai ce genre de réactions ça veut bien dire quelque chose. Elle est plus qu’une amie pour moi, elle est...elle est celle que j’aime. Mais c’est impossible, je n’ai jamais éprouvé de sentiments envers une femme, je n’ai jamais regardé une femme comme le ferait Sheppard ou Rodney, qu’est ce qu’Angela à de différent alors ? Pourquoi serais je attirée par elle ? Et elle, que ressent elle ? C’est une militaire, américaine qui plus est alors...oui mais...que signifie tout ce qu’il s’est passé ces derniers jours, les frissons, les rougeurs, ces regards, cette caresse, ce rêve...

John : Elisabeth ? Ouhou, Atlantis appelle la Lune.
Elisabeth : Hein quoi ?
John : Ça fait 5 minutes que je tape à la porte et comme vous ne répondiez pas, je me suis permit d’entrer.
Elisabeth : Oh, désolée je...réfléchissais.

John s’asseya en face d’elle, il voyait bien qu’elle était troublée et elle avait un peu l’air sous le choc aussi.

John : Ça va Elisabeth ?
Elisabeth : Oui, de la fatigue c’est tout.
John : A mon avis, il y a plus que cela.

Il la regarda droit dans les yeux. Elisabeth tenta de soutenir son regard mais ne résista pas et finalement détourna le regard.

John : Vous voulez en parler ?
Elisabeth : Je ne...je ne sais pas si c’est une bonne idée John, je...
John (souriant) : C’est pas grave, je comprends vous avez droit à vos petits secrets vous aussi. Sachez que si vous voulez en parler, vous savez où me trouvez.
Elisabeth (souriant aussi) : Merci John, alors pourquoi êtes vous venu ?
John : Pourquoi je suis...Ah oui, je voulais vous parler de deux trois petites choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Dim 28 Mai - 13:49

Chapitre 8 : Problème

Angela : Très bien écoutez moi tous, si jamais il y a un problème vous en référez à mon équipe. Si vous avez un doute sur quoi que ce soit, ne touchez à rien et venez nous voir. Compris ?
Rodney : On peut y aller maintenant que vous nous avez mis en garde ?

La jeune femme lui envoya un regard noir mais acquiesça.

Angela : C’est bon, suivez le lieutenant Bamber et le docteur Seesh, ils vous montreront le chemin.

Les scientifiques acquiescèrent et suivirent les coéquipiers d’Angela. Ils descendirent tous un par un par la trappe et il ne resta plus que Cruz et la jeune femme.

Angela (portant son regard au loin) : Tu restes ici pour surveiller les environs, comme nos radios ne passent pas, je viendrais en sous la trappe toutes les demi-heures.

Le jeune homme acquiesça.

Angela : Je te remplacerais quand tu en aura marre. A tout à l’heure.

Elle lui sourit puis disparut à son tour dans la trappe. Cruz la regarda partir puis observa les alentours et leva les yeux vers le ciel qui était gris.

Eduardo (murmurant) : En espérant qu’il ne pleuve pas...

Angela rejoignit l’équipe scientifique quelques minutes plus tard et fut aussitôt assaillie par Rodney.

Rodney : C’est tout simplement extraordinaire, il y a tellement d’informations, c’est...

Ses yeux brillaient d’émerveillement ce qui fit sourire Angela.

Angela : Vous pouvez stocker ces informations sur nos ordinateurs ?
Rodney : Oui, mais vous ne vous rendez pas compte de la masse d’information contenue, il faudrait faire plusieurs voyages. Le plus judicieux serait d’installer une base pour...
Angela : Hop hop hop Rodney, n’allez pas plus vite que la musique. Déterminons d’abord quel type et quelle quantité d’informations il y a ensuite...on verra avec le docteur Weir.
Rodney : Oui, vous avez raison, j’ai tendance à m’emballer...bon j’y retourne.

Angela acquiesça et le scientifique repartit vers une des consoles. Angela regarda les autres scientifiques s’affairer autour des consoles. Elle vit Lee lui faire un signe et le rejoigna. Il était en compagnie de Radek.

Angela : Qu’y a-t-il ?
Lee : Le docteur Zelenka pense avoir trouvé quelque chose.
Radek : J’ai découvert la source d’énergie qui aliment cette endroit.
Angela : Et ?
Radek : C’est derrière ce panneau.
Angela : Eh bien ouvrez ce panneau.
Radek : J’aimerais bien mais...
Lee : La source est située à des kilomètres de ce bunker.
Angela : Comment c’est possible ?
Radek : Aucune idée, je travaille là-dessus.
Angela (acquiesça) : Ok...(elle regarda sa montre)...vous m’excuserez, je vais voir comment ça se passe là haut.

Les deux hommes acquiescèrent et Angela repartit vers la trappe. Elle remonta au grand air et prit une bonne bouffée.

Eduardo : Alors ?
Angela : Le docteur MacKay à l’air très content, pire qu’un gosse dans un magasin de jouets...(le militaire sourit)...Et de ce côté ?
Eduardo : Eh bien, à part deux oiseaux bizarres, personne.
Angela : Je te promets qu’à notre prochaine exploration, on tombera sur une planète uniquement habitée par des femmes.
Eduardo (souriant) : Ce serait pas pour me déplaire...
Angela (souriant également) : Moi non plus.

Les deux militaires échangèrent un regard puis sourirent.

Angela : Je te relève, j’en ai un peu marre s’être enfermée.
Eduardo : Ok, je te recontacte dans une demi heure.

Angela acquiesça puis Eduardo partit vers la trappe. Angela regarda les alentours et fit un peu le tour avant que son PDA ne bipe. Elle le sortit de sa poche et remarqua plusieurs points se dirigeant vers la trappe...

PENDANT CE TEMPS LA SUR ATLANTIS

La Porte fut à peine désactivée que le major Lorne était dans le bureau d’Elisabeth.

Lorne : On a un gros problème.

Elisabeth ne put s’empêcher de s’inquiéter en voyant la mine du militaire.

Elisabeth : Qu’y a-t-il ?
Lorne : Les Geniis : ils sont au courant pour le labo découvert par le capitaine Hawthorne. Ils vont les attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Lun 29 Mai - 3:03

Mais c'est quoi ces coupages de m****???? Lol Sadiqueeeeeeeeeeeeeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Mar 30 Mai - 7:04

*Emma fait un gros sourrire qui découvre ses belles dents en hochant la tête*

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 9 : L’attaque

Angela rangea son PDA et chargea son P90. Une dizaine de points se dirigeaient vers eux. Elle recula lentement, toujours son P90 dans les mains. Elle rentra dans la trappe pour prévenir les autres et se dépêcha de les rejoindre...

oOoOo


Elisabeth (par radio) : Colonel Sheppard, réunissez une équipe de secours, l’équipe du capitaine Hawthorne va être attaquée par les Geniis, ils prévoient de prendre le labo qu’ils ont découverts.
John (par radio) : Je m’en occupe de suite. Sheppard terminé.

Elisabeth sortit de son bureau talonnée par Lorne et demanda qu’un vortex soit ouvert pour prévenir l’équipe.

oOoOo


Lee : Combien ?
Angela : Une dizaine, je n’ai pas eu de contact visuel mais ils arrivent sur notre position. On doit partir rapidement.

Les scientifiques se regardaient, la panique commençait à naître en eux.

Angela : Ecoutez moi, tout va bien se passer. Récupérez tout votre matériel dans le calme. Quand ce sera fait nous sortirons tous et nous irons vers la Porte.
Rodney : Et s’ils sont embusqués ?
Angela : On se défendra, vous avez tous apprit à vous servir d’une arme. Je ne vous demande pas de les toucher, juste tirez. Ils seront obligés de se cacher pour ne pas prendre de balle.

Ils commencèrent à débrancher le matériel, cette opération prit une dizaine de minutes. Quand ils furent tous prêts ils allèrent vers la trappe.

Angela : Tout le monde est prêt ?

Elle regarda les scientifiques. Ils avaient tous leur Beretta sortit mais on pouvait lire de la peur dans leur attitude ce qui était normal, ils n’étaient pas censées se retrouver dans des situations comme celles là.

Angela : Je passe en premier, Lee derrière moi. Les autres vous attendez notre confirmation pour sortir. Cruz et Mike vous fermerez la marche...(elle prit une inspiration)...Allez on y va...

oOoOo


Elisabeth (par radio) : Capitaine, vous me recevez ? Capitaine, les Geniis vont lancer une attaque sur vous, je répète, les Geniis vont lancer une attaque sur votre position. Nous organisons une mission de secours pour venir vous chercher. Capitaine, vous me recevez ?

Ils ne reçurent aucune réponse, Elisabeth sentit les larmes monter à ses yeux et ses épaules se mirent à trembler. Lorne s’en aperçu et posa une main sur son épaule.

Lorne : On va les ramener sains et saufs.

Elisabeth préféra ne pas croiser son regard. John arriva à ce moment là avec une équipe de secours composée de plusieurs militaires ainsi que Teyla et Ronon.

John : Nous sommes prêts.

Elisabeth et Lorne descendirent devant la Porte. L’équipe du major se greffa à celle du colonel.

Elisabeth : J’ai tenté de les informer mais nous n’avons reçu aucune réponse.
John (acquiesçant) : Très bien, major vous vous joignez à nous. Allez on y va.
Elisabeth : Soyez prudents.

John acquiesça et l’équipe partit par la Porte...

oOoOo


Angela et Lee sécurisèrent la sortie puis firent sortir l’équipe. Ils commencèrent à avancer vers la Porte mais les Geniis les attaquèrent par derrière.

Eduardo (par radio) : Nous sommes attaqués par derrière !
Angela (par radio) : Bien reçu, tout le monde à couvert !

Les scientifiques se cachèrent derrière des pierres et Angela et Lee se dirigèrent vers Cruz et Michael. Ils tirèrent sur les Genii pour les empêcher d’avancer.

Angela (criant) : Courez vers la Porte, je vais les retenir !
Lee : C’est trop dangereux !
Eduardo : Il a raison, on reste avec toi !
Angela : C’est un ordre ! Allez y je vous rejoint après !

Les 3 hommes n’eurent d’autre choix que d’accepter. La mort dans l’âme ils regroupèrent les scientifiques et partirent. Angela répliqua aux coups de feu tirés par les Geniis. Elle ne remarqua pas qu’un des Geniis arrivai sur son flanc droit et il lui tira dessus. Angela fut touchée à la jambe ainsi qu’au bas du dos. Elle tira mais n’atteignit pas le Genii. Sa vue commençait à se brouiller et un bourdonnement se faisait entendre dans ses oreilles. Elle s’écroula à terre. La dernière chose qu’elle vit fut le visage de son agresseur, il y eut un coup de feu puis plus rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Jeu 1 Juin - 11:56

Liliz va pas être contente....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Ven 2 Juin - 0:00

Oh non, pas du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Mar 6 Juin - 11:19

Chapitre 10 : Sang

Note : Les phrases en italiques et entre guillemets dénotent les pensées.

Cela faisait maintenant une demi-heure que l’équipe de secours était partie et depuis aucune communication. Elisabeth en crevait de ne pas savoir ce qu’il se passait là bas. Elle imaginait toutes sortes de scénarios dans lesquels la femme qu’elle aimait mourrait. La femme qu’elle aimait oui, maintenant elle était sûre de ses sentiments envers Angela. Et dire qu’il avait fallu qu’elle soit en danger pour qu’elle s’en rende compte rendait Elisabeth malade. La Porte s’activa enfin et le bouclier s’activa immédiatement. Il ne se passa rien durant les premières secondes puis le bouclier arrêta des projectiles

Elisabeth : Toujours pas de code ?

Le technicien hocha la tête. Il y eu de nouveaux impacts puis ils reçurent le code d’identification de John.

John (par radio) : Nous allons passer la Porte avec 1 blessé grave et 5 légers. Préparez vous à remettre le bouclier quand nous serons passés !
Elisabeth (par radio) : Bien reçu colonel...(à l’équipe médicale)...préparez vous à recevoir 1 blessé grave et 5 légers !

Carson acquiesça et commença à donner des directives à son équipe. Le docteur Seesh et le sergent Cruz passèrent la Porte ne premiers, suivit de l’équipe scientifique. Une partie de l’équipe médicale les prit en charge immédiatement pendant que l’autre attendait le reste de l’équipe de secours. Ils arrivèrent quelques secondes plus tard. Lee passa la Porte en premier, quelqu’un dans les bras, suivit par l’équipe de John et celle du major Lorne. Ils relevèrent le bouclier puis la Porte se désactiva. Lee s’agenouilla à terre et posa délicatement la personne qu sol. Elisabeth alla vers lui et s’arrêta lorsqu’elle vit la tâche sombre sur l’uniforme du lieutenant. Carson et son équipe se précipitèrent vers Angela. Elisabeth eut à peine le temps de voir son visage et sentit son cœur s’arrêter. Elle avait une grande coupure sur la joue mais le plus impressionnant était la tâche rouge qui maculait son uniforme. Et une tâche qui ne cessait de grandir et de grandir encore...Carson et son équipe la prirent en charge rapidement. Elle fut posée sur un brancard et emmenée à l’infirmerie. Elisabeth resta quelques instant-s sans bouger puis alla à la rencontre de John.

Elisabeth : Que s’est il passé ?

Ce fut le lieutenant Bamber qui répondit.

Lee : Les Geniis nous sont tombés dessus, voilà ce qu’il s’est passé !

Il était visiblement en état de choc.

John : Calmez vous lieutenant, nous sommes sur Atlantis maintenant. Elle va s’en sortir.
Elisabeth : Vous devriez aller vous reposer dans vos quartiers. Nous vous préviendrions dés que nous aurons du nouveau.
Michael : Je préfère attendre à l’infirmerie.

Et il partit, suivit de ses deux coéquipiers vers l’infirmerie. Elisabeth les regarda partir puis détourna le regard. Elle semblait sur le point de craquer, John s’en aperçut. Il s’approcha d’elle et posa une main sur son épaule.

John (murmurant) : Ça va aller Elisabeth...

La diplomate leva vers le militaire un regard plein de larmes puis se dégagea.

Elisabeth : Excusez moi...

Elle partit à son tour en direction de l’infirmerie sous le regard étonné de John.

« Pourquoi est ce qu’elle réagit comme ça ? Je sais qu’elles sont proches mais...pas à ce point...à moins que...qu’il y ait plus que de l’amitié entre elles... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Mer 7 Juin - 2:39

La suiteuuuuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Jeu 8 Juin - 6:19

La voila Smile

Chapitre 11 : A l’infirmerie

Elisabeth arriva devant l’infirmerie mais n’y entra pas tout de suite. Elle se colla contre le mur et se laissa glisser contre la paroi. Elle ramena ses genoux contre elle et les entoura avec ses bras. Elle posa sa tête sur ses genoux puis laissa sortir ses émotions. Elle laissa les larmes couler le long de son visage, son corps était parcouru de sanglots. Après un quart d’heure, Elisabeth essuya les larmes sur ses joues puis se releva. Elle prit une bonne inspiration puis entra dans l’infirmerie. Elle vit les trois compagnons assis sur un lit. Elisabeth se composa un visage ouis alla voir les 3 hommes.

Elisabeth : Vous avez eu des nouvelles ?
Eduardo : Non, ils ne veulent rien nous dire pour l’instant.

La diplomate acquiesça. Michael et Lee remarquèrent qu’Elisabeth n’allait pas bien, malgré le visage souriant qu’elle tentait de conserver. Ils échangèrent un regard mais ne dirent rien.

Elisabeth : Excusez moi de vous demander ça mais...que s’est il passé ?
Lee : On était encerclés par les Geniis alors que nous nous repliions vers la Porte. Elle nous a dit qu’elle retiendrait les Geniis pendant que nous irions à la Porte. Quand nous sommes arrivés, nous avons vu l’équipe de secours du colonel Sheppard. Nous avons tenté de contacter le capitaine et voyant qu’elle ne répondait pas, nous sommes repartis la chercher...
Eduardo : ...quand nous sommes arrivés, nous l’avons vue à terre, un Genii se tenait au dessus d’elle. Nous l’avons neutralisé et sécurisé la position du capitaine...
Michael : ...Lee s’est approché d’elle pendant que nous les couvrions. Il l’a prise dans ses bras puis nous sommes revenus vers la Porte et puis...vous connaissez la suite.

La diplomate acquiesça. Il y eut un silence.

Michael : Elle s’est sacrifiée pour nous, c’est notre faute si elle...
Elisabeth : Ce n’est pas votre faute docteur, vous ne pouviez pas prévoir que les Geniis vous attaqueraient.
Lee : Il a raison docteur Weir, elle nous a dit de partir et on l’a laissée seule avec les Geniis !
Elisabeth : Vous avez simplement obéit à ses ordres lieutenant, elle a fait cela pour vous protéger.
Eduardo : Oui mais...on aurait pas du la laisser seule...
Elisabeth : Je comprends ce que vous ressentez, et ce que je vous dirais n’atténuera en rien ce sentiment. Mais vous devez arrêter de vous sentir coupable, c’est la dernière chose que le capitaine souhaiterait.

Les 3 hommes haussèrent les épaules et un silence pesant s’installa entre eux 4.

Elisabeth : Je vais aller voir où ils en sont.

Ils acquiescèrent et la diplomate se dirigea vers la salle d’opération. Une infirmière en sortait justement.

Elisabeth : Comment ça se passe ?
Maria : Le capitaine a perdu beaucoup de sang, son cœur a déjà lâché une fois mais nous avons réussi à le faire repartir. Le docteur Beckett et son équipe tentent de stopper l’hémorragie.
Elisabeth : Merci Maria.

La jeune infirmière s’approcha d’elle.

Maria : Nous faisons tout notre possible docteur.
Elisabeth : Je sais.

L’infirmière prit congé d’Elisabeth et reprit son activité. Elisabeth revient vers les 3 hommes qui se levèrent en la voyant.

Elisabeth : Angela a perdu beaucoup de sang, mais ils pensent pouvoir la sauver.

Les 3 hommes ne répondirent pas.

Elisabeth : Allez vous reposer, je vous appelle dès qu’il y a du nouveau. Ils acquiescèrent puis sortirent la laissant seule. Elisabeth s’affaissa sur une chaise et sentit à nouveau les larmes couler sur ses joues. Le bouclier qu’elle s’était forgée en présence des coéquipiers d’Angela venait de céder. A voir vu Angela blessée, si pâle devant la Porte avait touché la diplomate au plus profond d’elle-même. John arriva à l’infirmerie pour prendre des nouvelles et il surprit Elisabeth entrain de pleurer. Ses doutes précédents furent confirmés. Il toussa pour se manifester et fit comme s’il n’avait rien vu quand Elisabeth se tourna vers lui, les yeux rougis. Il connaissait la diplomate et savait que tout comme lui, elle n’était pas du genre à se livrer facilement.

John : Comment va-t-elle ?
Elisabeth : Les médecins disent qu’elle a perdu beaucoup de sang. Elle est encore dans la salle d’opération.
John : Nous avons les meilleurs médecins de la galaxie, ils la saouveront.

Elisabeth lui fit un sourire sans joie. Ils restèrent une heure comme ça, à attendre des informations. Carson sortit enfin de la salle d’opération. Elisabeth se précipita vers lui, talonnée par John.

Elisabeth : Alors ?

Le médecin écossais se passa une main dans les cheveux.

Carson : Nous avons réussi à stopper l’hémorragie du capitaine.

Le soulagement pouvait se lire sur le visage d’Elisabeth.

Carson : Son état est stable mais elle est encore faible. Elle est dans le coma.
Elisabeth : Merci Carson, il faudrait prévenir les membres de son équipe.
John : Je m’en occupe.

Le militaire s’éloigna.

Elisabeth : Je peux la voir ?
Carson : Oui, suivez moi.

Le médecin la conduisit derrière un paravent où était Angela. Elisabeth eut un hoquet de surprise envoyant Angela. Plusieurs perfusions partaient de ses bras, elle était branchée à un respirateur. Carson vit l’état d’Elisabeth et posa sa main sur son épaule.

Carson : C’est impressionnant comme ça mais ne vous inquiétez pas, c’est pour son bien.
Elisabeth : Je sais...je peux rester seule avec elle ?
Carson : Je ne pense pas que ce soit une bonne idée...
Elisabeth : Carson, je vous en prie...

Carson ne put résister au regard suppliant d’Elisabeth et acquiesça.

Carson : D’accord, je vous laisse.

Ils se sourirent puis Carson sortit. Elisabeth prit une chaise et s’installa auprès de la jeune militaire. Carson rejoignit John.

Carson : Elle est restée avec elle.

John acquiesça et porta son regard sur le paravent. Carson suivit son regard.

Carson : Vous pensez à la même chose que moi colonel ?
John : J’espère que le capitaine va bien se remettre sinon, j’ai bien peur qu’Elisabeth ne s’en remette pas...

Les deux hommes échangèrent un regard puis John laissa Carson vaquer à ses occupations. Carson jeta un dernier coup d’œil au paravent et murmura pour lui-même.

Carson : J’espère aussi...

Puis il partit vers son bureau. Elisabeth, quant à elle, se trouvait auprès d’Angela qui était d’une pâleur terrifiante. La diplomate posa sa main sur la joue de la jeune femme. Elle était tellement froide...Elle caressa délicatement sa joue puis elle serra la main de la jeune militaire. Les larmes coulaient à nouveau le long de ses joues. Elisabeth les laissa couler. Elle n’arrivait pas à détacher son regard du visage d’Angela, elle avait tellement à lui dire...La fatigue et la tension aidant, Elisabeth s’endormit, la tête posée près de celle du capitaine. Elle ne se réveilla que deux heures plus tard. Ce fut Carson qui la réveilla, lorsqu’il vint vérifier les constantes d’Angela. Il sourit en voyant la position dans laquelle elles se trouvaient. Elisabeth se réveilla un peu gênée. Carson préféra ne pas en parler.

Carson : Vous devriez aller vous reposer dans vos quartiers, je vous appelle s’il y a du nouveau.
Elisabeth : Merci Carson.

Ce dernier hocha la tête et sourit à Elisabeth qui lui répondit. Elle sortit de l’infirmerie sous les yeux du médecin écossais. Il vérifia les constantes d’Angela et avant de partir jeta un dernier coup d’œil à la jeune femme. Il la regarda un moment puis repartit voir ses autres patients. Dans ses quartiers, Elisabeth était allongée sur son lit. A présent, elle réfléchissait à la manière de luis dire ce qu’elle ressentait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Dim 11 Juin - 10:40

Chapitre 12 : Réveil

Carson (par radio) : Docteur Weir, c’est Carson. Venez vite à l’infirmerie.

Elisabeth, qui était en réunion, s’excusa auprès des personnes présentes et se précipita à l’infirmerie. Elle y arriva 5 minutes après.

Elisabeth : Carson ?

Elle le chercha dans l’infirmerie, le cœur battant. Il arriva derrière elle et posa sa main sur son épaule ce qui la fit sursauter.

Elisabeth (inquiète) : Alors ?

Carson lui fit un magnifique son sourire.

Carson : Elle s’est réveillée...

Elisabeth lui sourit, un vrai sourire, un sourire qui avait disparu depuis qu’Angela était revenue blessée.

Elisabeth : Vous avez prévenu ses coéquipiers ?
Carson : Oui, ils ne devraient pas tarder.
Elisabeth : Très bien, je peux la voir ?
Carson : Oui.

Il la conduisit vers le fond de l’infirmerie où se trouvait le lit d’Angela qui dormait paisiblement.

Carson elle est sortie du coma ce matin mais il va lui falloir du temps pour se remettre totalement.

Elisabeth acquiesça et Carson la laissa seule. Elisabeth s’approcha du lit lentement, sans faire de bruit. Elle posa sa main sur celle de la jeune militaire et la caressa tendrement en souriant. Sa radio grésilla. Elle répondit au message radio puis se pencha vers Angela. Elle déposa un baiser sur son front.

Elisabeth (murmurant) : Tiens le coup, j’ai besoin de toi...

Elle sortit de l’infirmerie en jetant un dernier coup d’œil à la jeune militaire. Quelques minutes plus tard, Angela murmura et sa main bougea légérement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Dim 11 Juin - 14:02

Trop chouuu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Lun 12 Juin - 1:23

Merki Very Happy

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 13 : Hésitation puis révélation

Note : les phrases en italique et entre guillemets dénotent les pensées.

UNE SEMAINE PLUS TARD

Angela se rétablissait peu à peu de ses blessures. Elle recevait la visite régulière de ses coéquipiers et de ses amis ainsi que d’Elisabeth. Cette dernière venait quand elle le pouvait, c'est-à-dire pas très souvent mais Angela rayonnait quand Elisabeth venait la voir. C’était également le cas pour Elisabeth. Elle était ravie de voir qu’Angela se rétablissait mais en même temps appréhendait le moment où elle lui avouerait ses sentiments. A chaque fois qu’elle allait la voir, elle se disait qu’elle allait tout lui dire mais dès qu’elle la voyait, tout son discours, sa motivation s’effondraient. Mais aujourd’hui, Elisabeth avait prit sa décision : elle dirait à Angela la réelle nature de ses sentiments. Elle se dirigeait d’un pas décidé vers l’infirmerie. Elle s’arrêta devant la porte et prit une grande inspiration avant d’entrer.

Michael : Sérieux, tu vas lui dire ?
Angela : Oui, ma décision et prise. Je veux qu’elle sache ce que je ressens pour elle-même si elle ne partage pas ce sentiment.
Michael (souriant) : Bonne résolution.

La jeune femme lui sourit également mais le jeune archéologue décela une pointe d’inquiétude dans son regard. Il posa sa main sur la sienne.

Michael : T’inquiète tout va bien se passer.
Angela : Je l’espère...

Elisabeth entra dans l’infirmerie et s’arrêta en voyant Angela et Michael. Elle remarqua surtout leurs mains posées l’une sur l’autre et sentit son cœur défaillir. Elle s’apprêtait à faire demi tour lorsque Angela l’appela. Elisabeth se composa un regard et s’approcha d’elle.

Elisabeth : Comment vous sentez vous ?
Angela : Bien merci.
Michael : Bon eh bien, je vais vous laisser. A plus Angie.

Il lui fit un discret clin d’œil, salua Elisabeth puis les laissa seule. Elisabeth ne savait pas trop quoi dire à présent, un silence pesant s’installa entre elles.

Angela : Docteur, vous pourriez tirer le paravent autour du lit s’il vous plait ?

Elisabeth trouvait cette requête plutôt étrange mais elle s’exécuta. La jeune militaire lui fit signe de s’approcher. Elisabeth s’exécuta et s’asseya sur un tabouret. Angela se redressa et regarda Elisabeth dans les yeux.

Angela : Elisabeth, il faut que je vous dise quelque chose de très important. Ce n’est pas facile à dire et...j’espère que vous ne m’en voudrez pas...

Elisabeth sentit son cœur se raviver, un mince espoir s’était insinué dans son esprit. Angela prit une bonne inspiration et se lança.

Angela : Je ne vais pas y aller par quatre chemins Elisabeth : j’éprouve plus que de l’amitié pour vous, vous...vous me plaisez beaucoup...

Elisabeth ne savait pas quoi faire ni dire. Une chaleur s’était insinuée en elle suite à la confession d’Angela.

Elisabeth : Vous me plaisez beaucoup vous aussi...

Angela avait le souffle coupé. La femme qu’elle désirait depuis tellement de temps venait de lui annoncer qu’elle lui plaisait. Elisabeth posa sa main sur celle de la militaire qui sourit. Une larme coula sur la joue de la jeune militaire. Elisabeth porta la main à sa joue et essuya cette larme.

Elisabeth : Il ne faut pas pleurer.
Angela (riant) : Je sais, c’est juste que j’ai eu tellement peur que vous ne partagiez pas mes sentiments.
Elisabeth : Je crois qu’on peut oublier le vous.
Angela : Je le crois aussi...

La main d’Elisabeth resta sur la joue d’Angela qu’elle caressait doucement. Leurs visages s’approchèrent doucement l’un de l’autre. Leurs lèvres allaient s’effleurer lorsque la radio d’Elisabeth se mit à grésiller faisant sursauter les jeunes femmes. Elisabeth répondit : c’était John qui voulait la voir.

Elisabeth (par radio) : Je vous rejoint dans 5 minutes, Elisabeth terminé...(elle coupa sa radio)...où en étions nous ?

Angela lui sourit puis approcha son visage du sien et l’embrasa doucement. Elles se séparèrent mais Elisabeth garda les yeux clos.

Elisabeth : Encore mieux que ce que je n’avais espéré...
Angela (souriant) : Tu devrais y aller...John va s’impatienter...
Elisabeth (rouvrant les yeux) : Je n’ai pas envie de te laisser...
Angela : Moi non plus mais tu dois travailler.
Elisabeth (soupirant) : Je sais, quand Carson te laisse sortir ?
Angela : J’ai encore deux semaines à passer en observation ici et après je serais libre comme l’air mais Carson m’a dit que je pourrais me balader dans la Cité dès demain.
Elisabeth : Ok, je viendrais manger avec toi ce soir.
Angela : J’ai hâte...
Elisabeth (souriant) : Moi aussi...(elles s’embrassèrent à nouveau)...à ce soir...

Elle se releva puis sortit en lui envoyant un baiser. Angela lui sourit puis Elisabeth disparu. La jeune militaire se renfonça dans son lit et un sourire naquit sur son visage.

« Je suis la plus heureuse des femmes... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Chrystal de Salem
Expert relationel inter-personnages stargattiens
avatar

Nombre de messages : 157
Age : 33
Localisation : *dans le coeur de Joe*
Date d'inscription : 06/02/2006

MessageSujet: Re: Changements   Lun 12 Juin - 2:15

C'est beaaaaaaaaaaaaaaaaaau ^^ La suiteeeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lostcity.heavenforum.com
Emma
DRH
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 30
Localisation : A bord du Deadelus
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Changements   Mar 13 Juin - 3:14

Merki, la voila Very Happy

-------------------------------------------------------------------------------------

Chapitre 14 : Petit dîner entre amoureuses

Elisabeth arriva aux cuisines du mess et alla voir le cuisinier athosien.

Elisabeth : Ménar ?

Le jeune athosien se retourna.

Ménar : Le paquet est prêt.
Elisabeth (souriant) : Encore une fois merci Ménar.
Ménar : Mais de rien docteur Weir. Bon appétit.

Il lui tendit le paquet.

Elisabeth : Merci, au revoir.

L’athosien la salua puis Elisabeth sortit et prit le chemin de l’infirmerie. Elle était tellement perdue dans ses pensées qu’elle ne vit pas John et manqua de lui rentrer dedans.

John : Elisabeth, ça va ?
Elisabeth : Oui oui, pardon je ne faisais pas attention.
John : J’avais remarqué.

Elisabeth sourit un peu gênée. John sentit l’odeur des mets athosiens et se pencha sur le paquet.

John : Vous dînez avec quelqu’un ?
Elisabeth : Heu...oui...
John (souriant) : Et qui est l’heureux élu ?
Elisabeth : L’heureux élu ? Heu...heu...

La diplomate cherchait désespérément un mensonge que John pourrait gober. Ce dernier, voyant la jeune femme en pleine réflexion sourit.

John : Ne vous inquiétez pas Elisabeth, vous n’avez pas à avoir peur de ce que je vais penser.
Elisabeth : Vous...vous êtes au courant ?

Il acquiesça en silence.

John : Et je suis heureux pour vous deux, vous le méritez après tout ce que vous avez vécu.

Elisabeth souffla de soulagement.

Elisabeth : Merci colonel...
John : De rien. Je ne vais pas vous embêter plus longtemps, bonne soirée.

Il s’éloigna la laissant seule. Elisabeth reprit sa marche. Elle n’en revenait pas, comment avait il pu savoir qu’il y avait quelque chose ? Oh et puis zut, ce n’était pas le plus important. John le savait et il l’acceptait, point barre. Elisabeth arriva devant l’infirmerie et se dirigea vers le lit d’Angela. Par chance il n’y avait personne à cette heure là. Elle posa le paquet sur le plateau de la jeune femme.

Angela : J’ai cru que tu n’arriverais jamais...
Elisabeth : Désolée du retard, j’ai croisé le colonel Sheppard en chemin...

Elle hésita un peu, devait elle lui dire qu’il savait ?

Angela (regardant dans le paquet) : Il se doute de quelque chose ?
Elisabeth : Il a plus qu’un doute, il est au courant...

La jeune militaire leva les yeux vers elle.

Angela : Oh...et qu’est ce qu’il en pense ?

Elisabeth s’asseya sur le lit devant elle.

Elisabeth : Il est content pour nous deux.
Angela : Vraiment ?

Elisabeth acquiesça puis l’embrassa.

Elisabeth : Vraiment...

Elles se regardèrent un instant, chacune pouvant voir dans le regard de l’autre l’envie qui grandissait. Elles s’embrassèrent à nouveau mais ce nouveau baiser était empreint de la passion qui naissait dans le cœur des deux femmes. Leurs langues se rencontrèrent pour la première fois, ce fut un électrochoc pour elles, augmentant leur désir. Angela, sentant son envie grandir trouva plus raisonnable qu’elles s’arrêtent ici. Elle posa sa main sur la joue d’Elisabeth qui se sépara d’elle.

Elisabeth : Qui a-t-il ?
Angela : On devrait peut être s’arrêter là, tu ne penses pas ?
Elisabeth : Si...mais j’ai...j’ai envie de toi...

Elle allait l’embrasser à nouveau mais Angela posa un doigt sur ses lèvres.

Angela : Il ne faut pas, ce ne serait pas très raisonnable...

La diplomate acquiesça et embrassa le doit de sa compagne. Elle reporta ensuite son attention sur le repas que leur avait concocté Ménar. Elle sortit les différents plats. Angela les regarda, le sourire aux lèvres.

Angela : Je rêve de plats athosiens depuis que je suis arrivée ici.
Elisabeth (souriant) : Je savais que ça te ferait plaisir.

Angela s’apprêtait à manger le premier plat qui était composé de boules d’une sorte de viande lorsqu’Elisabeth lui tapa doucement sur la main.

Angela : Hey...j’ai faim moi !
Elisabeth : Attends...

Elle prit une des boules et la donna à manger à Angela avant de l’embrasser.

Angela : Je vais prendre de mauvaises habitudes avec toi si tu continues...

Elisabeth sourit et lui en fit manger une deuxième. Puis ce fut au tour d’Angela de faire manger Elisabeth. Elles mangèrent comme cela durant tout le repas qui dura une bonne heure. Elisabeth rangea les plats dans le panier puis le posa par terre. Angela lui fit signe de s’allonger à côté d’elle. Elisabeth s’exécuta et Angela la serra dans ses bras. Elles restèrent dix bonnes minutes comme cela puis Elisabeth se releva. Elle déposa un baiser sur le front puis un autre sur les lèvres d’Angela avant de se relever.

Elisabeth : Je vais devoir y aller avant que Carson ne revienne.

Angela acquiesça silencieusement. Elles s’embrassèrent une dernière fois puis Elisabeth récupéra le paquet puis sortit de l’infirmerie. Avant de sortir Angela l’interpella, elle se retourna.

Angela : Bonne nuit mon amour.
Elisabeth : Bonne nuit mon ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bibliofics.fr-bb.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Changements   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changements
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Silverberg Robert - Le temps des changements
» CHANGEMENTS SUR LA CARTE POLITIQUE DU MONDE
» [40K] résumé des changements V6
» Notifications de changements / Mises à jour
» [INFO] Changement prix du 18.11.2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atlantis-SG1=débats :: Fanfics :: ATLANTIS-
Sauter vers: